Christian Vanneste

Aller en bas

Christian Vanneste

Message par Point à la ligne le Jeu 10 Jan - 12:35

Christian Vanneste a écrit:
extrait de
Emmanuel Macron a semé le vent ; aujourd’hui, il récolte la tempête !
Par un étrange paradoxe, les Français – une minorité décisive d’entre eux – ont élu un Président qui est le visage caricatural de l’oligarchie, celle des hauts fonctionnaires puisqu’il est énarque, et des milieux d’affaires, puisqu’il a été banquier. Mondialiste, fier de parler anglais devant ses pairs de Davos, eurolâtre, Macron devait réussir un redressement économique rapide, une résorption du chômage pour faite oublier ces tares originelles. Il a préféré étaler son arrogance et ses prétentions.
Arrive donc l’heure du bâton, et le père Fouettard s’appelle Édouard Philippe. Mieux vaut, en effet, que ce soit un « républicain » renégat plutôt qu’un socialiste comme Castaner, gaffeur, qui incarne aux yeux des partisans de l’ordre le visage de celui-ci. Ainsi, le gouvernement veut ficher davantage et réprimer plus sévèrement, par le biais d’une résurrection de la loi anti-casseurs d’Alain Peyrefitte en 1970, abrogée par Mitterrand en 1981. Les casseurs seront fichés et seront les payeurs. Ces propositions sont clairement de « droite » puisqu’elles ont été émises ou soutenues par la « droite » à l’Assemblée comme au Sénat, récemment, mais en visant d’autres auteurs.
On ne peut, ici, que souligner le cynisme d’un gouvernement qui, lui, n’est pas de droite mais veut appliquer aujourd’hui contre des manifestants, qui sont pour beaucoup plutôt de droite, des méthodes de répression qu’il n’a pas voulu utiliser contre les Black Blocs ou les voyous de banlieue. Il s’agit, une fois de plus, d’une manœuvre qui tente d’utiliser les images des violences subies par les forces de l’ordre.
Le pouvoir actuel prétendait réunir les Français. Sa source ne lui permettait pas d’atteindre cet objectif. Il a aujourd’hui suscité le résultat inverse, un pays déchiré où l’on s’affronte dans la rue et qui offre une image internationale déplorable. Les gilets jaunes n’en sont nullement responsables. Celui qui sème le vent récolte la tempête. Jupiter, c’est Éole, et s’il y a un responsable qu’il faut aller chercher, c’est comme il l’a dit un jour : lui-même !

avatar
Point à la ligne

Messages : 48
Date d'inscription : 25/06/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum